{#Interview} De confidence en confidence sur「HONEY」par natalie.mu

L’interview de「HONEY」de SCANDAL la confiance en tant que groupe féminins; 10ème année du « premier album »


SCANDAL, qui célèbre le 10 ème anniversaire de leur premier album en major en 2018, sortira son 8 ème album original「HONEY」le 14/02.

C’est un album de 10 titres comprenant leur single 「Take Me Out」,  ainsi que「Koisuru Universe」et「Futari」 de leur single numérique. Réalisant leur première tournée de 47 préfecture et une tournée conjointe en 2017, ces filles qui ont renforcé leurs capacités en tant que groupe destiné à ce travail, ont joué « une musique que tout groupe de féminin doit jouer, et une musique que seul SCANDAL peut jouer « . Effectivement, ce produit fini est vivement emballé avec les divers appels des femmes.

Music Natalie a interviewé le quatuor qui attend beaucoup de l’achèvement de ce travail.


Notre première tournée conjointe où il semblait que「Nous n’avons fait aucune erreur de cette façon」

 

──Tout d’abord, s’il vous plaît laissez-nous entendre parler de votre première tournée conjointe 「SCANDAL’s Joint Band Tour」tenu en octobre dernier. À l’appui de votre tube「Koisuru Universe」cela a été complété par le thème « un son que nous devrions jouer en tant que groupe de féminin » comment c’était d’apparaître conjointement avec UNISON SQUARE GARDEN, 04 Limited Sazabys, et BLUE ENCOUNT ?

RINA : Pour faire face à des groupes de gars, il nous a de nouveau semblé que nous devions porter nos armes correctement et relever le défi.「Koisuru Universe」 a un son que nous, SCANDAL, devons jouer, et puisque c’est quelque chose que nous avons fait en incluant du contenu lyrique que nous avions besoin de l’exprimer, nous étions satisfaites de nos sentiments de「Nous n’avons fait aucune erreur de cette façon」; nous étions un peu soulagées (rires). Nous sommes heureuses que nous ayons nos partenaires de groupe conjoint pour dire que「『Koisuru Universe』 est cool」. Nous avons appris toutes sortes de choses, alors c’était vraiment une tournée qui n’était que stimulante.

HARUNA : Bien que faire des concerts conjoints ne consiste pas à gagner ou à perdre, les sentiments de ne pas vouloir perdre ont fini par sortir après cette tournée. Notre fighting spirit était vraiment tout feu tout flamme et différait de quand nous jouons des lives en solo ou dans des festivals. Nous étions un peu surprises de cet aspect de nous-mêmes (rires).

TOMOMI :  Nous étions définitivement en feu, yeah.

RINA: Cette année marque le dixième anniversaire de nos débuts chez un grand label, mais nous pouvons toujours nous enflammer. En 2017, nous avons joué dans environ 70 live houses en tout, comme si on était encore débutantes (rires), mais je pense que c’est l’un des points de charme de SCANDAL.

──MAMI, qu’en pensez-vous ?

MAMI : Puisque nous n’avions que des groupes qui se battent avec les choses auxquelles ils sont bons, il y a des parties que nous pouvons comprendre même si notre son diffère, et nous avons l’impression d’avoir beaucoup de choses en commun. Nous leur avons parlé et nous avons découvert qu’il y avait beaucoup de parties que nous comprenions sur le point de vue de l’autre sur nos groupes, donc c’était très jovial de pouvoir se croiser les uns les autres lors d’un concert. Comme nous étions également capables de croiser correctement le public de chaque groupe en même temps, ils ont fini par être des shows qui sont liés à l’avenir de nos fans.

HARUNA : Beaucoup de gens qui ont vu un live de SCANDAL pour la première fois au cours de notre tournée conjointe ont tweeté,「Je veux aller vous voir aussi aux festivals hivernal」. Nous avons également réalisé qu’une nouvelle audience commence à nous suivre après que nous nous produisions dans les festivals, donc c’était aussi une tournée de groupe fructueuse à cet égard.

 


Nous avions l’impression que nous savions où se trouve SCANDAL sur la scène des groupes féminin.

 

 

──La direction actuelle de SCANDAL est exposée dans「Koisuru Universe」, et l’expérience que vous avez eue avec votre tournée conjointe a prouvé que cela pouvait être une grande force. Elle a l’impression d’être clairement connecté à votre nouvel album「HONEY」.

RINA : Nous allions naturellement dans cette direction pendant la phase de production.

MAMI : Yeah. Mais ce fut aussi une très grande chose d’avoir les réactions à notre tournée conjointe à l’appui de「Koisuru Universe」clarifie la voie à suivre. Nous avions l’impression que nous savions où se trouvait SCANDAL sur la scène des groupes féminin, ce qui nous a donné beaucoup de confiance. En ce sens, c’est un album que nous avons pu faire avec des sentiments tels que,「Reprenons d’ici」.

 

──Je pense vraiment que c’est votre meilleur chef-d’œuvre.

MAMI : Nous en sommes également très satisfaites. Nous voulons que tout le monde l’écoute déjà et nous disent à la fois les bonnes et les mauvaises choses à ce sujet. En étant capable de faire cet album, il semble que nous ayons acquis une tolérance qui puisse accepter n’importe quelle opinion.

RINA : Nous avons pu faire un album spécialisé dans les choses que nous voulons faire et les choses que nous aimons, et où nous avons pu nous libérer. Nous voulions faire de la musique que nous devions faire toutes les quatre, et faire de la musique qui remplisse correctement notre rôle de groupe féminin. Nos sentiments de vouloir repartir à l’attaque se sont renforcés après être entré dans la 10ème année depuis nos débuts en major, alors je pense que nous avons terminé quelque chose de très plaisant qui est intégré avec l’élan actuel de SCANDAL.

TOMOMI : Nous avons gagné plus de muscle en tant que groupe en faisant l’expérience d’une tournée de 47 préfecture et d’une tournée conjointe l’année dernière, et en même temps gagner confiance en nous-mêmes régulièrement qui n’est pas filtré par un musicien. Cet album a été conçu pour refléter cela, et on a l’impression qu’il fait partie de notre espace privé. Nous avons fait participer notre ami Mizuki Masuda de Negoto en tant qu’arrangeur, et AMIAYA a fait l’artwork; c’est comme un son qui coule tout au long de nos live, et quelque chose qui ressemble à une langue commune qui se croise est définitivement inclus dans cet album. Dans ce sens aussi, c’était très satisfaisant de l’achever.

HARUNA : SCANDAL passe par toutes sortes de changements chaque fois que nous sortons un album, et chaque fois que nous mettons à jour notre thème en voulant montrer qui nous sommes à ce moment-là. Nous avons l’impression que cette fois-ci, nous étions en mesure de créer la forme idéale que nous avions l’intention de prendre pendant ces 5 dernières années. Nous avons fait beaucoup d’exploration après que nous ayons pu écrire nos propres paroles et musique, et après que nous ayons pu apparaître dans toutes sortes de festivals, l’intégralité de l’image du groupe que nous avions imaginée était packée dans ces 10 chansons. Nous nous sentons vraiment très accomplies.


Nous sommes heureuses que nous ayons pu créer quelque chose d’aussi frais lors du 10ème anniversaire de notre premier album en major.

 

──En dehors de vos singles et de「Mado wo Aketara」, tout des paroles et de la musique à l’arrangement était faite par le groupe.

RINA : C’est vrai. (Tout en établissant un contact visuel avec les membres) Nous sommes heureuses de cela (rires). Mais ce n’est pas comme si nous n’avions pas décidé d’employer un arrangeur cette fois. C’était comme,「Puisque nous avons déjà fait les arrangements, ne serait-il pas acceptable de les enregistrer comme ça ?」. Il n’y a pas beaucoup de pression si nous le faisons nous-mêmes.

TOMOMI : Oui, l’atmosphère était très naturelle. Même lorsque nous avons un arrangeur, le formulaire complété est à peu près le même que la démo de MAMI. C’est comme si chaque membre ajoutait sa propre saveur. C’est pourquoi notre flow n’a pas changé par rapport à ce qu’il est normalement.

HARUNA : Eh bien, ce que nous entendons par le fait de nous sentir normales et de pouvoir tout faire nous-mêmes, c’est ce qu’est devenu un album où l’on peut voir la force sous-jacente de chaque membre.

RINA : C’est vrai. La simple chose que notre directeur et manager principal nous connaissait depuis  les moment où nous ne pouvions rien faire de nous même nous a dit: 「Continuez à faire ce que vous faites」, ce qui nous a rendu heureuses. D’un côté, on a l’impression d’avoir fait un nouvel album. Nous sommes heureuses que nous ayons pu créer quelque chose d’aussi frais lors du 10ème anniversaire de notre premier album en major.

 

──Il est rempli de chansons avec des paroles de RINA et de la musique de MAMI.

RINA : Quand quelque chose me vient à l’esprit, je deviens folle en le créant (rires).

MAMI : Il a été fait pendant notre tournée de la préfecture 47 ainsi qu’après notre tournée conjointe. Cependant, les pistes 1-2 sont des chansons qui ont été terminée juste à temps. Je ne sais pas à quoi cet album aurait ressemblé s’il n’avait pas eu ces deux chansons (rires).

 

──Piste 1「Platform Syndrome」et piste 2「OVER」sont des chansons rock qui ont une rapidité propre à elle qui vous fait réaliser que vous êtes un groupe de scène. Je pense que ce sont des chansons qui montrent le point fort de SCANDAL, mais pourquoi ont-elles été créées à la dernière minute?

HARUNA : Nous avons involontairement fait un détour (rires).

MAMI : C’est. Nous avions l’intention de faire une chanson qui aurait un impact en live, mais, pour le meilleur ou pour le pire, j’ai tendance à être perverse et je ai publié un numéro de danse étrange qui ressemblait à「Electric Girl」(rires). Eh bien, tout à coup j’ai fait「Ah, je l’ai!」-comme une sensation et d’être capable d’écrire「Platform Syndrome」et「OVER」. Elles furent faites à la dernière minute, mais les idées et les images pour les chansons sont dans ma tête depuis le début.

 


Un album qui représente les nombreuses émotions d’une seule personne

 

 

──「Short Short」est aussi une chanson combo RINA-et-MAMI. Vous pouvez sentir le charme unique des femmes du point de vue d’un monde doux et beau avec de nombreux refrains.

TOMOMI : Cette chanson est géniale. La seule chose que je joue pendant le couplet est la même phrase de basse, qui m’a pris beaucoup de persévérance (rires), mais parce que le refrain devient soudain émotif, je pense que le contraste est génial.

MAMI : Je pense que c’est la chanson la plus émouvante de l’album. C’est très simple au niveau du son, mais je me demandais si je pouvais obtenir un sentiment éblouissant en utilisant des voix pour ajouter de la couleur.

RINA : La voix chantée de HARUNA a aussi un aspect très transparent.

HARUNA : En fait, puisque tout le monde a vraiment aimé la prise que j’ai faite pour cette chanson en pré-production, nous avons utilisé celle-ci exactement comme elle est, à part quelques changements de paroles. J’ai plutôt mis mes impulsions initiales, la voix que j’ai mise dans mes sentiments quand j’ai écouté la démo de MAMI pour la première fois dans la chanson. J’ai découvert qu’une telle chose existe. J’ai découvert qu’une telle chose existe.

 

──La septième piste 「Mado wo Aketara」 (Ouvre une fenêtre) est un titre qui contient des paroles et de la musique de TOMOMI. Cet arrangement a été fait par Mizuki Masuda de Negoto, non ? Il a une finition très mature.

TOMOMI : Cette chanson a été écrite il y a trois ans quand je me sentais vraiment déprimée, et les nuits où j’avais l’impression que seule mon âme continuait de sortir de mon corps. Puisque c’est une chanson qui a été écrite au sujet de mon coeur, j’ai voulu aussi faire l’arrangement par quelqu’un avec qui j’étais personnellement proche.

RINA : En plus du son et des paroles qui plongent dans votre coeur, nous avons pensé que le SCANDAL actuel pourrait bien l’exprimer sans aller trop loin, alors nous voulions faire cette chanson. En incluant cela, le centre de gravité de l’album tombe brusquement et crée un thème sur cet album.

 

──Vous pouvez également le sentir dans 「Midnight City」, mais c’est un type de chanson qui exprime les choses différemment d’une chanson d’amour, et son approche est d’illustrer la délicatesse et les faiblesses d’une femme.

RINA : C’est vrai. Si vous deviez écouter seulement la mélodie de 「Mado wo Aketara」, il pourrait y avoir des gens qui pensent que c’est légèrement différent. Cependant, quand on y pense comme un aspect d’une seule personne, on a l’impression que les 10 chansons de l’album sont connectées. Je pense vraiment que cela ressemble à un album qui représente les nombreuses émotions d’une seule personne.

 


Une évolution de la part de chaque membre en apercevant「HONEY」

 

──Après 2017, où vous vous êtes immergé dans des concerts, vos performances ont également beaucoup évolué. Y avait-il quelque chose que vous étiez assez particulière lors de l’enregistrement de chacune de vos parties

TOMOMI : C’est correct. La basse sculpte dans un rythme disjoint avec chaque morceau de musique, mais avec le disco-like de「Midnight City」, je ne jouais pas des octaves mais plutôt des phrases géniales. Nous avons fait beaucoup de choses difficiles.

RINA : Ton moment fort cette fois est le solo de basse sur「Electric Girl」, c’est juste ?

TOMOMI : Ah ー, ouais. MAMI m’a dit qu’elle voulait inclure un solo de basse, alors quand j’ai réfléchi à des phrases et que je me suis retrouvée chez MAMI, le tempo était vraiment rapide. Comme, je ne pouvais pas jouer les phrases même si je les avais trouvées (rires). J’ai fait de mon mieux pour les jouer. Ahahaha (rires).

RINA : Pour la batterie sur 「Electric Girl」, je passe à une caisse claire dans un seul endroit et joue un fill-in pendant le second couplet, ce qui fait un rythme très amusant à jouer. C’était amusant de l’enregistrer aussi!

 

──Y a t-il autre chose que vous avez essayé cette fois avec la batterie ?

RINA : Je ne pense pas vraiment, mais beaucoup de gens me disent: « Vous êtes juste derrière le rythme. ». Donc, cette fois-ci je l’ai gardé à l’esprit pour battre au dessus du rythme. Je suis heureuses que les membres me l’ont dit,「La batterie de RINA est en avance sur le rythme」 quand nous enregistrions (rires).

 

──Je vois. La batterie de RINA a peut-être joué un rôle important dans l’attitude agressive et l’élan dérive tout au long de l’album. MAMI, qu’en pensez vous ?

MAMI : Les guitares de HARUNA et de MAMI ont joué beaucoup des mêmes accords jusqu’à maintenant, mais cette fois nous avons essayé de les séparer complètement. HARUNA a créé une base d’accords de puissance fermes et des accords faibles pendant que je consacrais le mien à des notes individuelles. C’est pourquoi chaque chanson est terminée d’une manière facile à comprendre où vous pouvez entendre correctement les sons de nos deux guitares.

HARUNA : C’est vrai. Même à partir des sons de guitare, vous pouvez ressentir un peu de différence avec nos anciennes chansons.

 

──Le ton de la voix de HARUNA change considérablement pour chaque chanson. C’était très amusant.

HARUNA : L’enregistrement vocal était une tonne de plaisir. Tout le monde a écrit des paroles qui ont un côté très privé et qui vous fait ressentir leur vie quotidienne, alors j’ai cherché des voix et des façons de chanter qui leur conviennent et qui sont enregistrées avec celles-ci. J’ai peut-être pu faire ressortir de nombreux côtés de moi dont je ne connaissais pas l’existence en moi-même (rires). J’ai fait beaucoup d’essais et d’erreurs au cours des années en ce qui concerne le chant, mais cette fois je pense que je pouvais représenter correctement ce que j’avais toujours voulu faire, et ce que nous voulons montrer comme SCANDAL à partir de maintenant ainsi qu’avec ma voix.

 


Nous nous dirigions vers 「HONEY」 petit à petit depuis un moment maintenant

──Cet album contient un total de 10 chansons, le nombre le plus minimal de chansons sur un de vos albums jusqu’à présent. Était-ce aussi quelque chose que vous aviez l’intention de faire ?

RINA : Nous avons actuellement plus de 100 chansons. Donc, plutôt que d’augmenter excessivement le nombre de chansons que nous avons, nous voulions enregistrer seulement les 10 chansons les plus fortes pour l’album, et de chérir nos chansons passées plus lors de nos concerts. Il y a aussi un sentiment réel qu’une histoire unique est également étroitement intégrée à ce sujet, alors à ce moment-là, ce nombre minimal est juste.

──Je me demande comment les chansons du passé se croisent avec les chansons de cet album et le décor créé qui est unique à SCANDAL. Je suis impatient de commencer votre tournée en mars.

RINA : Pareillement ! Nous prévoyons de jouer toutes les chansons de l’album. En dehors de cela, nous avons beaucoup d’espace vide, donc nous avons une excellente façon de faire les choses. Nous en peux plus d’attendre, vraiment !

TOMOMI : Quand nous avons arrangé une liste, nous avons découvert que nous avions des chansons anciennes qui ne cassent pas la vision du monde de cet album, ce qui signifie que nous avons de nouveau pensé à la façon dont nous nous dirigions vers cet album appelé「HONEY」petit à petit depuis un moment maintenant. Ce sera une tournée très intéressante.

HARUNA : Comme il s’agira d’un Hall tour, il semblerait que nous serons en mesure d’appliquer l’atmosphère du design de l’album à la production. Nous voulons créer une atmosphère chaleureuse et amusante à regarder tout en vous faisant beaucoup de bruit et de transpiration.

TOMOMI : Ah, aussi, Yuta Tsujimura [bassiste] de BLUE ENCOUNT m’a montré comment je devais marcher lors de l’after de notre tournée conjointe.

RINA: Eh, tu vas incorporer ça ?

TOMOMI : Oui. J’espère pouvoir le montrer. J’ai appris beaucoup de choses pendant notre tournée conjointe (rires).

MAMI : Sérieusement (rires)?

RINA : C’est génial. On attendra avec impatience (rires).

SOURCES : SH

Natalie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :