{#Interview} RINA x CW-X CONDITIONING MAGAZINE VOL.1

RINA (SCANDAL) vol.1 – Sentiment de « se défier soi-même » chaque année


【vol.1】Sentiment de « se défier soi-même » chaque année.

SCANDAL: leur performance solo au Nippon Budokan en 2012, seulement 4 ans après le début de leur carrière, était un énorme succès; elles ont réalisé une tournée mondiale en 2015 et ont visité 9 pays; et elles ont une présence accblante en tant que représentantes des groupes féminins japonais. Nous avons demandé à la batteuse RINA, la plus jeune des membres qui soutien le groupe avec sa façon émotionnelle de jouer de la batterie, concernant le maintien de son corps.

 

Je crée de la musique avec le sentiment de renaître une fois par an.

 

――SCANDAL va fêter son onzième anniversaire cette année. En te tournant vers le passé, qu’est-ce que tu ressens aujourd’hui ?

「SCANDAL a débuté lorsque j’étais en troisième année de collège, quand j’avais 15 ans, et j’ai commencé à jouer de la batterie au même moment. A l’époque, je ne pensais vraiment pas que le groupe continuerai pendant si longtemps. Nous avons travaillé très dur tous les jours, et au fur et à mesure qu’on se concentrait vers les concerts, ces derniers sont devenus quelque chose de très précieux pour nous. On devenait de plus en plus pointilleuses et ça me fait plaisir que le groupe a toujours été une chose amusante. Je suis vraiment fière d’avoir pu continuer pendant dix ans avec les mêmes membres en tant que groupe féminin. 」

――Quel est le secret pour avoir pu gardé le groupe agréable pendant aussi longtemps ?

「La comptabilité entre les membres est très important, mais comme nous sommes de bonnes amies qui sortent ensemble dans notre temps libre, c’est une très bonne chose que les membres qui s’apprécient aient pu se rencontrer.  Aussi, faire de la musique avec la sensation de se sentir renaître chaque année est également une bonne chose. C’est comme une sensation de « se défier soi-même » chaque année. 」

――Donc toutes les membres partagent ce sentiment du défi de soi.

「Je pense oui. Je pense qu’on a pu continué ce groupe parce qu’on a réussi à avoir ce sentiment là, et il y a encore un grand nombre de choses qu’on n’a pas encore fait.  Nous allons réaliser une tournée dans les 47 préfectures du Japon ainsi que dans des lives houses. Pouvoir jouer dans autant de salles incluant les petites lives houses est un rêve pour n’importe quel groupe féminin — ou n’importe quel groupe tout court. Nous sommes vraiment contentes d’avoir pu faire ceci. Parce que nous sommes un groupe qui peut et qui veut jouer dans les lives houses et des plus grandes salles, nous voulons faire plaisir à encore plus de monde. 」

Je n’étais pas bonne en natation, donc les cours étaient vraiment déprimant *rires*.

 

 

――RINA, quel type de sports as-tu fait jusqu’à maintenant ?

「J’ai commencé la gymnastique et la natation quand j’étais en maternelle suite aux conseils de ma mère. Quand j’étais à l’école primaire, j’ai commencé à faire de la course à courte-distance et du saut en hauteur. Parce que je n’étais pas bonne en natation, j’étais déprimée à chaque fois qu’il y avait des cours *rires*. Quand j’étais petite, mon corps était vulnérable et j’avais un faible appétit, alors j’ai commencé à nager pour développer mon corps. Depuis que j’ai rejoint le club de soft tennis au collège, je faisais sans arrêt du sport jusqu’à ce que SCANDAL a été formé pendant ma troisième année de collège. 」

――Y avait-il des exercices ou sports que tu fais régulièrement ?

「Je pratique actuellement la méthode Pilates. Lorsque vous abusez de votre corps en jouant de la batterie, il y a des risques que les articulations comme les poignets ou les chevilles s’abîment. Donc je pratique la méthode Pilates pour entraîner les abdominaux et réduire les dégâts causés sur mon corps.」

――Quels type de mouvements fais-tu en utilisant la méthode Pilates ?

「Ça ressemble au yoga, mais, contrairement au yoga, la méthode Pilates souligne certains aspects physiques. Les muscles internes se développent grâce à différentes équipements . Mais ces équipements  peuvent s’adapter en fonction de la partie que vous voulez développer. J’utilise une position qui permet de renforcer le centre de mon corps. Je fais surtout des abdominaux et je cherche à augmenter l’espace entre mes vertèbres pour réduire la douleur dans le bas de mon dos. Il y a une technique au yoga qui vous permet de pencher votre corps à 90 degrés  mais les Pilates vous permet d’assouplir votre corps au fur et à mesure que vous bougez. La méthode des Pilates correspond donc plus à ceux qui ont un corps endommagé ou ceux qui souhaite rééduquer leur corps. 」

 

Sources : SH
CW-X

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.