Excite interview -「Single『Sisters』 & 『SCANDAL“Documentary film”」

Le documentaire de SCANDAL va sortir. La raison de l’enregistrement de cette scène en question / Interview

4ekjaum

■Single『Sisters』 & Film 『SCANDAL“Documentary film「HELLO WORLD」”』 Interview

「Un tour du monde où nous avions vraiment été fidèles à nous-même」

『SCANDAL “Documentary film「HELLO WORLD」”』,qui couvre 10 représentations dans 8 pays de la première tournée mondiale de SCANDAL, a été achevée. Ce travail qui sera dans les salles à l’échelle nationale à partir de 17/10 n’est pas un road movie pour montrer les lives qu’elles ont fait à l’étranger, mais aussi pour montrer les vraies couleurs de ces 4 filles qui jouent dans un groupe appelé SCANDAL au Japon. Pourquoi ces filles décident d’être enregistrée à l’étranger où le stress serait accumulé même dans le meilleur des moments, et sur leur premier tour du monde? Nous leur avons demandé les sentiments qui ont été mis dans leur nouvelle chanson 「Sisters」 qui est née par l’intermédiaire de ce tour du monde, et aussi sur leur chanson 「Chiisana Honoo」 qui joue au cours de la fin du film.

Je pensais à quel point j’exprimais des émotions (rires)

――Votre documentaire 『SCANDAL “Documentary film「HELLO WORLD」”』 qui couvre 10 représentations dans 8 pays va enfin sortir. Y at-il un certain nombre de fois où vous avez été surprise et avoir pensé, 「Même cela est dedans!」, ou « Pourquoi avons-nous décidé d’avoir des caméras en premier lieu? »

RINA: On a décidé d’en faire un film. Ce fut notre premier tour du monde, mais nous allons à l’étranger chaque année pour jouer des  lives et cela depuis nos jours indie. Nous avons eu des sentiments forts de ne pas vouloir laisser les choses en pause après nous avons enfin eu un rythme fixe au Japon après avoir fait cela chaque année, et aussi de la façon d’où nous devons aller car y’a du public. Nous voulions trouver correctement le 「Pourquoi jouer des concerts à l’étranger?」. Nous avons découvert alors que nous avions les caméras sur nous parce que nous voulions que le moment que nous avons découvert soit enregistré. En tout cas, nous avons demandé aux caméras d’être toujours autour de nous.

――Comment avez-vous scruté tout ce que vous avez complété (durant votre carrière)?

HARUNA: C’est bizarre car c’est la première que nous nous regardons objectivement comme ça. Nous avons reçu un DVD bonus sur notre tournée en Asie dans le passé, mais nous pouvions imaginé que le produit final serait ainsi, nous avons tourné avec des sentiments d’inclusion et en montrant des parties drôles aussi. Mais cette fois, c’était très naturel. Depuis la manière dont nous vivons nos vies normalement a été enregistré, nous nous sommes vues d’une manière assez différente dont nous vivons normalement les choses. Ce fut une sensation très étrange.

TOMOMI: Il y a beaucoup de choses que je pense et ressens sur une base régulière, et j’ai eu envie de dire ces choses normalement, mais à ma surprise je ne les ai pas dit. Je pensais à quel point je suis mauvaise à exprimer des émotions (rires). Je suis sûre que je parlais à moi-même juste dans ma tête. Même si je devrais être absorbée par beaucoup de choses, je ne suis pas en mesure de les verbaliser. 「Pourquoi je ne peux pas transmettre ces sentiments!」 Était ma première impression de cela.

――Eh bien, sur l’ajout d’un second canal audio qui est en direct sur les salles de cinéma? (rires)

TOMOMI: Je veux presque le faire (rires).

MAMI: Tu ne peux pas te concentrer du tout (rires). Accidentelement , il y a beaucoup de scènes où je souhaitais être moins filmée. Les caméras étaient toujours autour de nous, mais il y a des parties où je pensais, 「Il serait mieux de ne pas le dire en face de la caméra」, et j’ai inconsciemment évité la caméra. Voilà pourquoi, quand je l’ai regardé à nouveau, je pensais, 「Si cette scène avait ces mots en elle, elle aurait été transmis.」 Je pensais vraiment que je devais faire face à la caméra et plus lui parler de mon plein gré.

――Il y a une scène où un problème se pose au Mexique, correct?

MAMI: C’est vrai. c’est devenu très fragmenté, mais il y’avait plus avant et après. Mais, j’ai évité la caméra pendant cette scène.

HARUNA: Nous étions inquiets jusqu’à la dernière minute pour savoir si ou non nous devrions l’utiliser. Je pense qu’une scène comme ça, serait un puissant stimulant pour ceux qui regardent aussi bien que nous. Nous étions présentes quand il a été éditée, et si nous avons décidé d’inclure cette scène c’est pour résoudre correctement les choses. Il était nécessaire pour nous 4 d’en discuter davantage, de sorte que nous avons parlé de beaucoup de choses, comme la façon de jouer de la musique à partir d’ici et comment nous allons faire face à l’autre. Afin de ne pas répéter cela, nous avons décidé de résoudre correctement les choses et de les laisser derrière dans le film. Si nous avions pas tiré un film comme celui-ci, il y aurait eu beaucoup de choses que nous n’aurons pas perçu.

――Mais, c’est aussi une scène qui transmet que le groupe progresse dans cette voie. La façon de montrer les clip live et que l’objectif principal des off-shots rend que ce film est tout son contraire. Le contenu peut attirer même ceux qui regardent et qui ne connaissent pas SCANDAL parce que vos vies quotidiennes sont enregistrées correctement.

RINA: Oui. On ne voulait pas faire un film où vous puissez voir des images de nos vies à l’étranger; il y a des vies dans notre vie quotidienne. Nous voulions montrer une partie de notre vie quotidienne.

HARUNA: Avoir des gens qui en profite purement comme une road movie serait parfait.

――Y a t-il aussi des scènes larmoyantes qui ont été mises de côté?

RINA: Il y’en a un assez grand nombre. Par exemple, il y a une bonne scène dans laquelle nous allons avoir une conversation animée dans un dressing, mais il aurait été trop pour ce documentaire. Il a été mis sur le clip spécial 「Another Story」 sur notre (single qui a été publié en Septembre) Limited Edition de『Sisters』.

HARUNA: Comme prévu, une scène où nous jouons Shiritori pendant 20 minutes et pouvait pas le faire pour le film (rires).

TOMOMI: Je veux que tout le monde la voit (rires).

RINA: Mais, parce que nous avons joué un live comme ça après cette discussion et ce genre d’atmosphère après le live est liée ensemble, je pense qu’il est intéressant lorsque vous essayez de les comparer.

「Chiisana Honoo」 est devenu comme un nouveau morceau écrit pour le film, c’est étrange

――La B-Side de『Sisters』est「LIFE IS A JOURNEY」. Lorsque je l’ai écouté, après avoir vu le film, je me sentais plus proche de la chanson.

HARUNA: Oui c’est vrai. Comme nous étions en tournée, nous avons de nouveau réalisé qu’il y a beaucoup de liberté quand on vient à jouer de la musique. Pensant qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses tout en étant en tournée, a été un très grand chose pour nous. Voilà pourquoi nous avons pu écrire à la fois 「Stamp!」 Et 「Sisters」. Les mélodies sont différentes, mais les deux sont sur notre axe. C’est comme si les paroles ont été transférées de nos vieux jours, mais je pense qu’ils se sont transporteés comme étant plus positive et détendue.

――Les paroles ont été écrites par RINA.

RINA: Je suis actuellement dans une période sur le cinéma européen, et j’aime particulièrement le film「Daisies」. La mode est très belle. Si vous regardez le contexte historique, vous verrez qu’il a été sorti en 1966 dans le milieu de la guerre froide. Il était très puissant de voir des filles vivant en liberté dans cette époque. En vivant librement, les filles faisaient une contre-attaque. Nous sommes maintenant plus libre par rapport à ces jours, et même si les choix et les privilèges sont distribués, nous ne pouvons pas complètement prendre parti. Je pense que c’est du gaspillage. Je pense que ces sentiments de vouloir vivre sa vie librement et plus comme je les aime dans une chanson, et je voudrais que tout le monde l’écoute.

MAMI: *CNN nous a interviewé aux États-Unis et ils ont demandé, « Au milieu de l’EDM qui balaie le monde, comment faire que des groupes de rock comme SCANDAL continuer de se battre? » Mais, nous ne voulons pas nous battre; plutôt, nous aimons aussi les EDM. Nous sommes des gens qui à l’origine ont écouté de l’EDM et dansaient. Cette chanson incarne cette réponse. 「Sisters」 est un mélange d’un son de danse et d’une bande son. C’est une chanson qui représente l’EDM, une partie de nos racines, une fois de plus comme un groupe et comme nous sommes actuellement. Je suis très heureuse que nous étions en mesure de la présenter de cette façon, dans cette forme.

――Est-ce que 「LIFE IS A JOURNEY」faisait partie de ce même laps de temps?

TOMOMI: Je l’avais eu juste un peu avant le point à mi-chemin de la démonstration, mais il n’a pas eu de chœur et a été laissé un peu négligé. Nous avons entrepris notre tour du monde et les mots 「LIFE IS A JOURNEY」 me sont venus à l’esprit, donc je pensais que, « C’est ça. » C’est une chanson qui a été faite la plupart du temps en jouant. Parce que chacune a travaillé sur l’arrangement pendant que nous étions dans le studio, elle s’est transformée en une chanson où vous pouvez profiter d’une vivacité ou plutôt d’un côté à nu pour nous.

――Ce sont deux chansons qui ont en commun vivre la vie à votre façon et c’est une force pour elles.「Chiisana Honoo」, la chanson qui sera joué au cours de la fin du film, a également une attitude au sujet de la vie en face.

RINA: Nous avons écrit cette chanson à la fin de l’année dernière. Après que nous ayons commencé le groupe, j’ai pensé à la façon dont nous vivons et puis qu’un jour nous mourons. Mais, voilà ma façon de vivre. Si vous pensez que vous allez mourir un jour à la fois, vous êtes perdu ou inquiet, faites de votre mieux, passez les obstacles, faites ce que vous voulez, et, finalement, vivre tout en faisant des choix comme ceux-là. C’est une chanson où nous étions en mesure de le dire. Nous l’avons écrit en voulant être capable de chanter, une chanson douce et forte, comme si voulant bien sauver des gens qui sont perdus ou qui trébuchent.

――Même si elle a été faite en même temps que votre album 『HELLO WORLD』, pourquoi elle n’a pas été incluse dedans?

RINA: 「HELLO WORLD」, à certains égards, est un album avec un immense sentiment sur la vie. En outre, il est rempli de chansons sur les gens qui vivent sans penser à la vie. Est-ce parce qu’il y a trop de différences dans le mode de vie d’un personnage? Si ce film n’a pas existé, il aurait été mis en sommeil dans un ordinateur. Pourtant, c’est une chanson où nous avons eu de forts sentiments et on voulait en faire une chanson.

――En écoutant cette chanson à la fin du film, il se sentait comme une 「…」 [Période] qui a été correctement placé pour ce voyage.

HARUNA: C’est vrai!

RINA: 「Chiisana Honoo」] est devenu un nouveau morceau écrit pour le film, c’est étrange. Je sentais à nouveau que ce fut une tournée où nous avons vraiment été fidèles à nous-mêmes.

MAMI: Oui. Bien sûr, nous aimerions voir beaucoup de gens. Nous aimerions que les gens qui n’ont jamais entendu parler de SCANDAL et que les personnes qui n’écoutent pas souvent ce genre de musique viennent le voir aussi. Nous voulons tout simplement que cela soit apprécié.

TOMOMI: S’il vous plaît, regardez-le!

Article Original de Excite 

*Rappel : Non ça n’est pas CNN qui les a interviewé ! T_T

Crédits : Traduit à partir de SCANDAL Heaven et voici le lien de leur article

3 commentaires sur “Excite interview -「Single『Sisters』 & 『SCANDAL“Documentary film”」”

  1. Venant d’une personne qui écrit « cauchemar » avec un D c’est un comble, je t’invite aussi à corriger le verbe « Ai »
    Ensuite oui je traduis via car je ne suis pas (encore) bilingue japonais et donc je traduis littéralement l’article sans faire attention à si ça peut faire type GT ou pas, il il m’arrive de faire du google trad pour certaines phrases, je l’ai dit sur mon Twitter et je pense que ça ne gène personne et je t’invite toi aussi à traduire ce type d’articles plusieurs fois par semaine et on verra si au bout d’un moment tu n’utiliseras pas Google Trad…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Excite interview -「Single『Sisters』 & 『SCANDAL“Documentary film”」

Le documentaire de SCANDAL va sortir. La raison de l’enregistrement de cette scène en question / Interview

4ekjaum

■Single『Sisters』 & Film 『SCANDAL“Documentary film「HELLO WORLD」”』 Interview

「Un tour du monde où nous avions vraiment été fidèles à nous-même」

『SCANDAL “Documentary film「HELLO WORLD」”』,qui couvre 10 représentations dans 8 pays de la première tournée mondiale de SCANDAL, a été achevée. Ce travail qui sera dans les salles à l’échelle nationale à partir de 17/10 n’est pas un road movie pour montrer les lives qu’elles ont fait à l’étranger, mais aussi pour montrer les vraies couleurs de ces 4 filles qui jouent dans un groupe appelé SCANDAL au Japon. Pourquoi ces filles décident d’être enregistrée à l’étranger où le stress serait accumulé même dans le meilleur des moments, et sur leur premier tour du monde? Nous leur avons demandé les sentiments qui ont été mis dans leur nouvelle chanson 「Sisters」 qui est née par l’intermédiaire de ce tour du monde, et aussi sur leur chanson 「Chiisana Honoo」 qui joue au cours de la fin du film.

Je pensais à quel point j’exprimais des émotions (rires)

――Votre documentaire 『SCANDAL “Documentary film「HELLO WORLD」”』 qui couvre 10 représentations dans 8 pays va enfin sortir. Y at-il un certain nombre de fois où vous avez été surprise et avoir pensé, 「Même cela est dedans!」, ou « Pourquoi avons-nous décidé d’avoir des caméras en premier lieu? »

RINA: On a décidé d’en faire un film. Ce fut notre premier tour du monde, mais nous allons à l’étranger chaque année pour jouer des  lives et cela depuis nos jours indie. Nous avons eu des sentiments forts de ne pas vouloir laisser les choses en pause après nous avons enfin eu un rythme fixe au Japon après avoir fait cela chaque année, et aussi de la façon d’où nous devons aller car y’a du public. Nous voulions trouver correctement le 「Pourquoi jouer des concerts à l’étranger?」. Nous avons découvert alors que nous avions les caméras sur nous parce que nous voulions que le moment que nous avons découvert soit enregistré. En tout cas, nous avons demandé aux caméras d’être toujours autour de nous.

――Comment avez-vous scruté tout ce que vous avez complété (durant votre carrière)?

HARUNA: C’est bizarre car c’est la première que nous nous regardons objectivement comme ça. Nous avons reçu un DVD bonus sur notre tournée en Asie dans le passé, mais nous pouvions imaginé que le produit final serait ainsi, nous avons tourné avec des sentiments d’inclusion et en montrant des parties drôles aussi. Mais cette fois, c’était très naturel. Depuis la manière dont nous vivons nos vies normalement a été enregistré, nous nous sommes vues d’une manière assez différente dont nous vivons normalement les choses. Ce fut une sensation très étrange.

TOMOMI: Il y a beaucoup de choses que je pense et ressens sur une base régulière, et j’ai eu envie de dire ces choses normalement, mais à ma surprise je ne les ai pas dit. Je pensais à quel point je suis mauvaise à exprimer des émotions (rires). Je suis sûre que je parlais à moi-même juste dans ma tête. Même si je devrais être absorbée par beaucoup de choses, je ne suis pas en mesure de les verbaliser. 「Pourquoi je ne peux pas transmettre ces sentiments!」 Était ma première impression de cela.

――Eh bien, sur l’ajout d’un second canal audio qui est en direct sur les salles de cinéma? (rires)

TOMOMI: Je veux presque le faire (rires).

MAMI: Tu ne peux pas te concentrer du tout (rires). Accidentelement , il y a beaucoup de scènes où je souhaitais être moins filmée. Les caméras étaient toujours autour de nous, mais il y a des parties où je pensais, 「Il serait mieux de ne pas le dire en face de la caméra」, et j’ai inconsciemment évité la caméra. Voilà pourquoi, quand je l’ai regardé à nouveau, je pensais, 「Si cette scène avait ces mots en elle, elle aurait été transmis.」 Je pensais vraiment que je devais faire face à la caméra et plus lui parler de mon plein gré.

――Il y a une scène où un problème se pose au Mexique, correct?

MAMI: C’est vrai. c’est devenu très fragmenté, mais il y’avait plus avant et après. Mais, j’ai évité la caméra pendant cette scène.

HARUNA: Nous étions inquiets jusqu’à la dernière minute pour savoir si ou non nous devrions l’utiliser. Je pense qu’une scène comme ça, serait un puissant stimulant pour ceux qui regardent aussi bien que nous. Nous étions présentes quand il a été éditée, et si nous avons décidé d’inclure cette scène c’est pour résoudre correctement les choses. Il était nécessaire pour nous 4 d’en discuter davantage, de sorte que nous avons parlé de beaucoup de choses, comme la façon de jouer de la musique à partir d’ici et comment nous allons faire face à l’autre. Afin de ne pas répéter cela, nous avons décidé de résoudre correctement les choses et de les laisser derrière dans le film. Si nous avions pas tiré un film comme celui-ci, il y aurait eu beaucoup de choses que nous n’aurons pas perçu.

――Mais, c’est aussi une scène qui transmet que le groupe progresse dans cette voie. La façon de montrer les clip live et que l’objectif principal des off-shots rend que ce film est tout son contraire. Le contenu peut attirer même ceux qui regardent et qui ne connaissent pas SCANDAL parce que vos vies quotidiennes sont enregistrées correctement.

RINA: Oui. On ne voulait pas faire un film où vous puissez voir des images de nos vies à l’étranger; il y a des vies dans notre vie quotidienne. Nous voulions montrer une partie de notre vie quotidienne.

HARUNA: Avoir des gens qui en profite purement comme une road movie serait parfait.

――Y a t-il aussi des scènes larmoyantes qui ont été mises de côté?

RINA: Il y’en a un assez grand nombre. Par exemple, il y a une bonne scène dans laquelle nous allons avoir une conversation animée dans un dressing, mais il aurait été trop pour ce documentaire. Il a été mis sur le clip spécial 「Another Story」 sur notre (single qui a été publié en Septembre) Limited Edition de『Sisters』.

HARUNA: Comme prévu, une scène où nous jouons Shiritori pendant 20 minutes et pouvait pas le faire pour le film (rires).

TOMOMI: Je veux que tout le monde la voit (rires).

RINA: Mais, parce que nous avons joué un live comme ça après cette discussion et ce genre d’atmosphère après le live est liée ensemble, je pense qu’il est intéressant lorsque vous essayez de les comparer.

「Chiisana Honoo」 est devenu comme un nouveau morceau écrit pour le film, c’est étrange

――La B-Side de『Sisters』est「LIFE IS A JOURNEY」. Lorsque je l’ai écouté, après avoir vu le film, je me sentais plus proche de la chanson.

HARUNA: Oui c’est vrai. Comme nous étions en tournée, nous avons de nouveau réalisé qu’il y a beaucoup de liberté quand on vient à jouer de la musique. Pensant qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses tout en étant en tournée, a été un très grand chose pour nous. Voilà pourquoi nous avons pu écrire à la fois 「Stamp!」 Et 「Sisters」. Les mélodies sont différentes, mais les deux sont sur notre axe. C’est comme si les paroles ont été transférées de nos vieux jours, mais je pense qu’ils se sont transporteés comme étant plus positive et détendue.

――Les paroles ont été écrites par RINA.

RINA: Je suis actuellement dans une période sur le cinéma européen, et j’aime particulièrement le film「Daisies」. La mode est très belle. Si vous regardez le contexte historique, vous verrez qu’il a été sorti en 1966 dans le milieu de la guerre froide. Il était très puissant de voir des filles vivant en liberté dans cette époque. En vivant librement, les filles faisaient une contre-attaque. Nous sommes maintenant plus libre par rapport à ces jours, et même si les choix et les privilèges sont distribués, nous ne pouvons pas complètement prendre parti. Je pense que c’est du gaspillage. Je pense que ces sentiments de vouloir vivre sa vie librement et plus comme je les aime dans une chanson, et je voudrais que tout le monde l’écoute.

MAMI: *CNN nous a interviewé aux États-Unis et ils ont demandé, « Au milieu de l’EDM qui balaie le monde, comment faire que des groupes de rock comme SCANDAL continuer de se battre? » Mais, nous ne voulons pas nous battre; plutôt, nous aimons aussi les EDM. Nous sommes des gens qui à l’origine ont écouté de l’EDM et dansaient. Cette chanson incarne cette réponse. 「Sisters」 est un mélange d’un son de danse et d’une bande son. C’est une chanson qui représente l’EDM, une partie de nos racines, une fois de plus comme un groupe et comme nous sommes actuellement. Je suis très heureuse que nous étions en mesure de la présenter de cette façon, dans cette forme.

――Est-ce que 「LIFE IS A JOURNEY」faisait partie de ce même laps de temps?

TOMOMI: Je l’avais eu juste un peu avant le point à mi-chemin de la démonstration, mais il n’a pas eu de chœur et a été laissé un peu négligé. Nous avons entrepris notre tour du monde et les mots 「LIFE IS A JOURNEY」 me sont venus à l’esprit, donc je pensais que, « C’est ça. » C’est une chanson qui a été faite la plupart du temps en jouant. Parce que chacune a travaillé sur l’arrangement pendant que nous étions dans le studio, elle s’est transformée en une chanson où vous pouvez profiter d’une vivacité ou plutôt d’un côté à nu pour nous.

――Ce sont deux chansons qui ont en commun vivre la vie à votre façon et c’est une force pour elles.「Chiisana Honoo」, la chanson qui sera joué au cours de la fin du film, a également une attitude au sujet de la vie en face.

RINA: Nous avons écrit cette chanson à la fin de l’année dernière. Après que nous ayons commencé le groupe, j’ai pensé à la façon dont nous vivons et puis qu’un jour nous mourons. Mais, voilà ma façon de vivre. Si vous pensez que vous allez mourir un jour à la fois, vous êtes perdu ou inquiet, faites de votre mieux, passez les obstacles, faites ce que vous voulez, et, finalement, vivre tout en faisant des choix comme ceux-là. C’est une chanson où nous étions en mesure de le dire. Nous l’avons écrit en voulant être capable de chanter, une chanson douce et forte, comme si voulant bien sauver des gens qui sont perdus ou qui trébuchent.

――Même si elle a été faite en même temps que votre album 『HELLO WORLD』, pourquoi elle n’a pas été incluse dedans?

RINA: 「HELLO WORLD」, à certains égards, est un album avec un immense sentiment sur la vie. En outre, il est rempli de chansons sur les gens qui vivent sans penser à la vie. Est-ce parce qu’il y a trop de différences dans le mode de vie d’un personnage? Si ce film n’a pas existé, il aurait été mis en sommeil dans un ordinateur. Pourtant, c’est une chanson où nous avons eu de forts sentiments et on voulait en faire une chanson.

――En écoutant cette chanson à la fin du film, il se sentait comme une 「…」 [Période] qui a été correctement placé pour ce voyage.

HARUNA: C’est vrai!

RINA: 「Chiisana Honoo」] est devenu un nouveau morceau écrit pour le film, c’est étrange. Je sentais à nouveau que ce fut une tournée où nous avons vraiment été fidèles à nous-mêmes.

MAMI: Oui. Bien sûr, nous aimerions voir beaucoup de gens. Nous aimerions que les gens qui n’ont jamais entendu parler de SCANDAL et que les personnes qui n’écoutent pas souvent ce genre de musique viennent le voir aussi. Nous voulons tout simplement que cela soit apprécié.

TOMOMI: S’il vous plaît, regardez-le!

Article Original de Excite 

*Rappel : Non ça n’est pas CNN qui les a interviewé ! T_T

Crédits : Traduit à partir de SCANDAL Heaven et voici le lien de leur article

3 commentaires sur “Excite interview -「Single『Sisters』 & 『SCANDAL“Documentary film”」”

  1. Venant d’une personne qui écrit « cauchemar » avec un D c’est un comble, je t’invite aussi à corriger le verbe « Ai »
    Ensuite oui je traduis via car je ne suis pas (encore) bilingue japonais et donc je traduis littéralement l’article sans faire attention à si ça peut faire type GT ou pas, il il m’arrive de faire du google trad pour certaines phrases, je l’ai dit sur mon Twitter et je pense que ça ne gène personne et je t’invite toi aussi à traduire ce type d’articles plusieurs fois par semaine et on verra si au bout d’un moment tu n’utiliseras pas Google Trad…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *